Rechercher
  • Thomas Gargallo

La performance "Réappropriation du feu"

Dans le cadre de la semaine matrimoine, nous vous présentons aujourd'hui la performance d'Urielle Hug, ethnoplasticienne, qui aura lieu le dimanche 18 avril.


Cette performance inspirée du patrimoine pyrénéen ancien et du rite ancestral de la Fête de l'Ours, que l'on célèbre encore dans trois villages des Pyrénées Orientales.

La Fête de l'Ours à Prats-de-Mollo - Crédit photo : L'Indépendant


Si cet animal est aussi une figure importante des montagnes ariégeoises, c'est aussi une figure qui témoigne de notre ancien lien au sacré. À travers cette réappropriation, Urielle souhaite questionner une mémoire secrète intrinsèque à notre psyché, qui attendrait d'être entendue.


Depuis les travaux de l'historien Michel Pastoureau, on sait que l'ours, ancien animal symbolique de la royauté, fut admiré, vénéré, pensé comme un parent ou un ancêtre de l'homme. Les cultes dont il a fait l'objet plusieurs dizaines de millénaires avant notre ère ont laissé des traces dans l’imaginaire et les mythologies jusqu’au cœur du Moyen Âge chrétien. Dans les Pyrénées, outre la Fête de l'Ours, de nombreuses légendes en sont encore l'écho, comme Jean de l'Ours ou le Basajan et la Basandère au Pays Basque.


illustration de Morburre. Crédit : Wikicommons


Urielle liera cette réappropriation à l'aspect féminin de cet animal. Artémis, maîtresse de la nature sauvage et des animaux mais aussi déesse protectrice des jeunes enfants. Artémis est une déesse à laquelle certaines fillettes de la cité de Brauron étaient consacrées pendant cinq ans dans la Grèce Antique : elles étaient alors surnommées les oursonnes. En outre, les peuples gaulois vénéraient une déesse ourse : Artio.


Statuette de Muri bei Bern, Switzerland (crédit photos : Wikicommons)


Le dispositif sera assez simple : la veille, Urielle va convier une assemblée nouvelle et extraordinaire de six femmes à passer une nuit autour d'un feu. Cette réunion sera l'occasion d'apprendre à se connaître à travers le récit des expériences qui ont marqué leur vie de femme, dans leur chair ou leur pensée.


Au petit matin, elle préparera un onguent spécial dont une partie sera faite avec du brou de noix et les cendres du feu de cheminée consumé, dont les ourses seront enduites. Vêtues de noir et de fausse fourrure, masquées, elles déambuleront seules, de 11h à 13h, à travers le marché des sorcières et les rues de Saint-Lizier. À travers un échange de regard, elles pourront « tacher » symboliquement les personnes qui le souhaitent. Pour cela, un bout de tissu blanc sera disponible à l'entrée du marché.

Si vous voulez participer à cette expérience hors du commun, merci de contacter rapidement Urielle au 07 67 31 87 98 !


Pour cette même performance, Urielle cherche également un logement susceptible d'accueillir les "ourses" pour la nuit près de Saint-Lizier. Toute suggestion nous sera utile !

23 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Les sorcières célèbres 5/8 : Médée

Sur la suggestion d'une de nos "followeuses" sur Facebook, voici le prochain portrait de sorcière célèbre, et non des moindres : Médée ! Médée est sans doute la sorcière qui a inspiré le plus les arti